La YMAA France Paris quitte le 7 impasse Crozatier – Paris

  • par

Voilàaaaaa, C’est fini !

Lettre de Victor Marques – Président à ses élèves

Vous avez été nombreuses et nombreux à venir vous entraîner au 7 impasse Crozatier depuis septembre 2015.

Ce lieu qui était totalement dévoué à l’apprentissage des arts martiaux traditionnels et énergétiques chinois de l’école YMAA, était pour moi très chargé d’histoires, de sueur et de vie.

Petits et moins petits, vous avez transpiré, vous avez partagé, vous avez appris auprès de la YMAA France Paris.

Depuis mon premier club en mars 1999, je souhaitais avoir ce type de Centre, lieu, école, pour pouvoir transmettre mes quelques connaissances dans les disciplines de la YMAA. Après Charenton, quai de Charenton, Bérault à Vincennes, Saint Denis, Montreuil, Rue Oberkampf, Rue Pelleport, Passage St Ambroise, … Je signais un bail en juin 2015 pour occuper le 7 impasse Crozatier dans le 12ème !

Puis, depuis septembre 2015, date d’ouverture, que de personnes rencontrées, que de sourire, d’œil brillant de satisfaction lorsque vous, les élèves arriviez à exécuter le mouvement, que de vies changées (enfin je l’espère)…

Bref, j’étais plutôt satisfait…

En septembre 2016, nous étions presque au maximum … plusieurs assistants dévoués à l’école YMAA, de nombreux élèves (plus d’une centaine) qui s’y connaissaient, s’entraînaient dans plusieurs disciplines, plusieurs gradés, des cours très tôt le matin, des cours pendant les heures de midi, des cours en soirée et les week-ends, …des stages personnels et des stages avec intervenants extérieurs, des découvertes de disciplines, des rencontres de directeurs, etc. UN VERITABLE CENTRE D’ENTRAINEMENT

La YMAA France Paris, au 7 impasse Crozatier, était un centre comme de nombreux directeurs auraient aimés et aimeraient avoir.

Mais le Tao, est là, s’il y a un haut, il y a toujours un bas qui va suivre ou qui équilibre ! Ce fameux Yin/Yang.

En février/mars 2017, lors du 25e anniversaire de la YMAA France, un club haut (Yang), mais une vie personnelle qui m’a amené à mettre un genou (peut être même les 2 genoux) au sol (voilà le Yin). Depuis la courbe s’est inversée … au lieu de monter, elle n’a fait que décliner ! À croire que c’était écrit. Légère baisse de fréquentation … la mode n’est plus à la pratique intensive des arts martiaux traditionnels !

Puis décembre 2019, les grèves (gilets jaunes et transports en commun parisiens) accentuent la descente. Enchaîné avec Mars 2020, 1er confinement pour enfin clore le chapitre avec l’interdiction de pratiquer du 26 septembre 2020 au 9 juin 2021…
Coup de grâce… L’ASSOCIATION ne peut tenir le coup …

Je ne vous ai jamais caché le montant exorbitant du loyer de la salle (montant qui n’était pas si élevé pour la surface et l’emplacement) mais j’avoue il faut des élèves pour pouvoir un minimum payer le loyer, les charges, …Je ne parle même pas de salaire pour les enseignants (assistants et moi-même) (le bénévolat a toujours été nécessaire car pas assez de rentrées pour pouvoir dégager des salaires) Bref, je ne vais pas vous faire  un cours d’économie, de business.

En conclusion, en mars 2020, la trésorerie de l’association était à Zéro, puis il y a eu un appel au don qui a permis de payer 2 mois de loyer, mais avec l’arrêt de septembre 2020, la dette de l’association s’élèvait à presque plus de 3 dizaines de milliers d’euros en Juin 2021 !

La rentrée de septembre 2021, ne pouvait pas être des plus optimistes …
La Crise même si nous sommes en période estivale (soleil, plages et nana … la la la la …(clin d’oeil au film, n’y voyez aucun sexisme de ma part), avec une bonne partie de la population vaccinée, sans masque dehors avec un semblant de vie d’avant, n’est pas terminée … le virus ne sera pas loin… et les restrictions ne seront pas, peut être pas aussi draconiennes qu’en 2020-2021, mais ils y en aura Une car la 4ème Vague pointe son NEZ !

Donc …

Nous ne pouvons continuer comme ça. Enfin, je précise, je ne peux (veux) plus continuer comme ça !

Avoir des dettes, avoir une épée de Damoclès au-dessus, m’investir pour maintenir le « bateau à flot » en faisant presque tous les postes de la gestion d’une association, ainsi que les postes de communication, sans oublier les postes sur le terrain, comme enseignant plusieurs dizaines d’heures), etc… et tout ça seul …
Enfin presque … Heureusement, pour les cours, l’aide des assistants (Aurélia, Pierre, Stéphane, Benoît, Gilles, Pascal, Delphine, Fabian, François) a été précieuse pour l’association m’aidant ainsi à atteindre le rêve d’avoir un centre totalement dédié à l’apprentissage des Arts Martiaux Traditionnels.

Mais avec les événements de 2019-2020, l’association fragilisée, voire très affaiblie financièrement, j’avais donc décidé de réduire le nombre de cours pour me mettre seul à la barre… Et malgré un début de saison 20-21 prometteur, l’interdiction de pratique décidée par le gouvernement le 26 septembre dernier, venait anéantir mes efforts !

J’avoue avoir eu un coup de fatigue ! Encore une attaque.
Mais qui dit association affaiblie, dit directeur fatigué, faible, en souffrance !

Mais vous me connaissez, je n’abandonne pas !
Mais en novembre 2020, je regagnais des forces en vous offrant des cours en ligne suivie par un petit nombre d’entre vous.
Je comprends que cela n’eu pas été, ce que vous désiriez le plus ! Et je comprends ! Certains d’entre vous n’étaient pas satisfaits de ce type d’enseignement. Les arts martiaux en visioconférence !
Désolé de ne pas vous avoir trouvé une autre solution ! Mais je vous promets que je faisais en sorte que vous ne vous sentiez pas seuls ! Mais je comprends que les cours en visioconférence ne soient pas le type d’enseignement que vous désiriez pour l’apprentissage des arts de notre association.

J’en profite encore une fois, une immense Gratitude à ceux qui se sont connectés et qui ont suivi. Merci de vos mots d’encouragements. Encore une fois… MERCI MERCI

Bon je m’y perds un peu
Où en étais-je ? Oui, juin 2021 avec la reprise autorisée … 4 élèves en cours présentiel !
Et il faut se rendre à l’évidence … le lieu est super cool, la salle est belle (cf … un ouvrier, pratiquant de Taekwondo, venu faire quelque travaux de vérification pour le compte de l’immeuble et qui est entré dans la salle il y a quelques semaines) … (cela fait chaud au cœur)…
Mais cela ne paie pas les loyers …

Ce n’est pas toujours facile d’annoncer une décision qui  bouleverse la vie des personnes (vous mes élèves) qui vous ont fait confiance mais j’ai l’immense regret, avec la boule au ventre, de vous annoncer que : la YMAA France Paris, quitte le 7 impasse Crozatier. Et croyez-moi,
j’ai retourné la situation dans tous les sens, car comme vous le savez « je n’aime pas abandonner », je n’aime pas lorsque ça s’arrête…
Encore moins lorsque cela concerne les relations humaines qui m’entourent.

C’est vraiment avec peine que je vous annonce cette décision, mais je ne peux pas faire autrement…
Merci à vous d’avoir été et/ou d’être dans ma vie ! J’espère avoir été une petite brique dans le mur de votre vie.

Certains d’entre vous, croisés pendant les derniers cours en présentiel du mois de juin, aviez sûrement senti un doute sur la suite de notre aventure au 7 impasse Crozatier… voilà, c’est OFFICIEL – YMAA FRANCE PARIS quitte le 7 impasse Crozatier

Pour les autres … je reste à votre disposition pour vous apporter des précisions …
N’hésitez pas à m’adresser des mots, je les lirai avec grande attention.

Merci A toi, la salle du 7 impasse
Voilà c’est fini – J. L. Aubert

Victor
Qui n’a pas dit son dernier mot