Kung Fu, Poing long

> Dans les styles externes , la YMAA met principalement l’accent sur le style du Poing Long et le style de la Grue Blanche. Notre tradition, respectueuse à l’histoire, fait référence à Shaolin, berceau des arts martiaux …

Shaolin traduit par “Jeune Forêt”, est le nom d’un temple bouddhique construit en 495 ap. J. C., où le moine “Bodhidharma” ou “Da Mo” se retira pour enseigner le Bouddhisme “Chan”. Voyant la lamentable condition physique des moines qui passaient leur vie à méditer, il se retira dans une grotte et rédigea deux traités fondamentaux : Le  “Yi Ji Jing (Transformation des tendons et des muscles) et le “Xi sui Jing”  (Nettoyage de la moelle et du cerveau). Le premier écrit permet de renforcer physiquement le corps tandis que le second traite des méthodes de prolongement de la vie et « d’illumination spirituelle ». Les exercices respiratoires et les mouvements décrits sont considérés comme les mouvements fondateurs des arts martiaux chinois. Dans nos écrits les termes de Shaolin Gong Fu font référence à cette histoire.

Le poing Long de Shaolin (Shaolin Changquan)
Le style est né de l’école “Central Kuo Su Institute” en Chine. Ecole créée en 1928 lorsque le gouvernement décida de revaloriser l’image du Gong Fu. Le poing long est un style regroupant les principes de plusieurs familles. On y retrouve des séquences de la mante religieuse (Tang Lang), de la grue (Bai He) et de l’aigle.
C’est un style orienté vers le combat à longue distance. Ce style dynamique se caractérise par des positions longues et une grande utilisation des techniques de jambes (plus d’une vingtaine de coups de pied). Il contient l’étude des positions fondamentales (Ji Ben Bu Fa), l’étude des formes d’entraînement (Ji Ben Lian Shi) comme les 12 “Jambes ressort” (Tan Tui), l’étude des séquences (Quan Tao) avec ou sans armes et l’étude du Combat (San Da ou San Shou).