Directeurs

Directeur YMAA France – Victor MARQUES
Disciple du Dr Yang Jwing Ming
Voir détails ici

 

 

 

 

 

 

Les Directeurs des école en France
Alberto Rodriguez –
Directeur YMAA Bourgogne (Beaune & Dijon)
Damien Caron – Directeur YMAA Tauxigny
Pierre Coppet – Directeur YMAA Vincennes
Victor Marques –
Directeur YMAA Bordeaux
Yan Bellaunay –
Directeur YMAA Izernore
Olivier Fournil – Directeur YMAA Bourg La Reine

Dr Maître Yang, Jwing Ming, Fondateur de la YMAA

Maître Yang Jwing Ming est né à Taiwan en le 11 Août 1946. En 1961, à l’age de quinze ans, il commence l’étude du style de la Grue Blanche (Bai He Quan) avec Maître Cheng Gin-Gsao . Dr. Yang se perfectionne en travail à mains nues dont en luxations (Qin na) et en travail avec armes dont le sabre, le bâton, la lance, le bâton court ainsi qu’en massages (Tui Na et Dian Xue). Il débute ensuite à l’âge de 16 ans le Taï Chi Chuan (Style yang) sous la direction de Maître Kao Tao et poursuit ses recherches sur le Taï Chi Chuan avec Maître Li Mao-Ching et Wilson Chen à Taipei pour compléter ses connaissances.  Il travaillera la séquence seule (Quan Tao), les poussées de mains (tui Shou), la séquence de combat à deux (taiji sans shou), l’épée (taiji jian) et le sabre (taiji dao) et le domaine énergétique (Taiji qigong). Tout en poursuivant ses études de Sciences Physiques, Maître Yang Jwing Ming entame l’apprentissage du Poing long de Shaolin (Chang Quan) sous la direction de Maître Li Mao-Ching au Tankang College Guoshu Club de 1964 à 1968.

En 1974, il part aux Etats Unis pour continuer et obtenir son Doctorat de Sciences Mécaniques et ouvre une école la Purdue University Chinese Kung Fu Research Club au Printemps 1975.
En 1982 Maître Yang Jwing Ming crée, à Boston, l’école YMAA, pour transmettre ses connaissances martiales en Occident.

En août 2008, Dr Yang s’installe en Califronie dans son camp de retraite et d’entraînement, où des élèves, à demeure, suivent un programme d’entraînement basé sur 10 ans. Préserver les arts martiaux à leur niveau de qualité d’il y a 50 ans est un des objectifs qui l’anime le plus. (voir rubrique : boutique)

Depuis plusieurs années, Maître Yang s’est également investi dans l’écriture (plus de 30 livres publiés) et dans l’édition de supports vidéo (Cassettes et DvD) (plus de 40 supports édités) pour promouvoir et préserver les arts martiaux traditionnels chinois.

Les Maîtres de Dr Yang, Jwing Ming

Cheng Gin-Gsao (Kung fu de la Grue Blanche)

Li Mao Ching (Kung fu du Poing Long)

Kao Tao (Taijiquan style Yang)

Le Directeur de la YMAA Internationale – Nicholas YANG


Nicholas C. Yang (楊志豪碩士) a commencé à s’entraîner aux arts martiaux dès son enfance, sous la tutelle de son père, le docteur Yang, Jwing-Ming, de la Yang’s Martial Arts Association (YMAA) à Boston, dans le Massachusetts. Il a participé à plusieurs tournois traditionnels internationaux et nationaux de Kungfu, notamment des tournois sponsorisés par la Fédération américaine de Wushu Kungfu, la Fédération américaine de Kuoshu, l’Union américaine de Wushu, le Championnat international d’arts martiaux chinois, la Fédération mondiale de Tai Chi et le magazine Kung Fu Tai Chi. Il a remporté plusieurs médailles et récompenses pour des épreuves de formulaires dans les catégories armes à mains nues et armes.

En 1996, il a commencé à aider les instructeurs dans les cours de Shaolin pour adultes au YMAA Boston. À cette époque, il a également commencé à se produire dans des démonstrations d’arts martiaux à l’école YMAA, dans des collèges et universités, des festivals et d’autres événements autour de Boston. Il a également joué dans plusieurs vidéos publiées par YMAA. Après s’être inscrit à l’université, il a continué à s’entraîner et à enseigner les week-ends et pendant les pauses scolaires. De temps en temps, il participait également aux camps d’entraînement de la YMAA ou assistait son père lors de séminaires dans divers endroits du monde. Il a accompagné son père dans de nombreux pays, notamment en Argentine, au Brésil, au Chili, en France, en Hongrie, en Irlande, en Italie, en Nouvelle-Zélande, en Pologne, au Portugal, au Qatar, en Afrique du Sud et à Taiwan. De plus, il a enseigné en Angleterre et en Equateur.

Après avoir obtenu son B.S. et M.S. diplômé en informatique de la Brown University, il a travaillé comme programmeur Web Java back-end. Pendant ce temps, il a également commencé à prendre des cours d’art numérique à temps partiel à la Rhode Island School of Design (RISD). En 2005, il s’est inscrit à l’Expression College for Digital Arts (ECDA) d’Emeryville, en Californie, pour poursuivre des études en animation par ordinateur et en effets visuels à. Diplômé en tant que Salutatorian, il a obtenu un B.A.S. diplôme d’Expression en octobre 2007.

En février 2008, Nicholas a obtenu la qualification rare d’instructeur YMAA Shaolin. Peu de temps après, son père a déménagé en Californie pour commencer le programme de formation du YMAA Retreat Center. En conséquence, au lieu de chercher un emploi dans l’industrie des arts numériques, Nicholas a choisi de prendre la gestion de YMAA Boston et d’assumer la fonction de président de YMAA International. De plus, il était le webmaster de l’école, concepteur web, graphiste, écrivain, rédacteur en chef, responsable des médias et coordinateur d’événements. Il a coordonné avec succès plusieurs démonstrations d’arts martiaux et levées de fonds annuelles, dont deux pour l’Hôpital de recherche pour enfants St. Jude. Au cours de ces années, il est également l’auteur de plusieurs DVD pédagogiques Long Fist.

Aujourd’hui, Nicholas réside avec son père au YMAA Retreat Center en Californie, où il occupe actuellement le poste de directeur adjoint de l’école. Il continue à former Shaolin, Taijiquan et Qigong et à gérer YMAA International. Il voyage encore chaque année avec son père pour enseigner dans divers séminaires aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud.

En plus des arts martiaux et de l’informatique, Nicholas s’intéresse beaucoup à l’art général, à la musique, à l’éducation, à la créativité et à l’innovation. Il est fasciné par les progrès de la technologie et espère réunir un jour les arts martiaux, les arts numériques, les outils d’apprentissage modernes, les interfaces et l’éducation. Son rêve est de voir le monde renforcé par la connaissance, le partage, l’amitié, la compréhension et un ensemble de valeurs fondamentales qui font les bonnes personnes.